La plantation

La plantation des arbres fruitiers en racines nues se fait généralement de début novembre jusqu’à la fin mars. Même si la Sainte-Catherine reste une date de référence pour les jardiniers, les plantations pourrons être prolongées.

Privilégier des porte-greffes adaptés à votre terrain et à votre mode de culture. L’exposition ainsi que le bon suivi de vos arbres reste un facteur clé pour une bonne reprise. Au besoin, vous trouverez nos conseils ci-dessous et dans nos autres rubriques.

1 – Distance de plantation

EspècesPorte-greffesFormesTroncsDistances de plantation
CerisiersMerisier (Semis)

Colt

Gisela
Libre; haute-tige

Libre; demi-tige

Libre; basse-tige
1,5-2 m

1-1,5 m

70 cm
8 à 10 m

6 à 8 m

3 à 4 m
ChâtaigniersCastanea SativaLibre; haute-tige2 m 10 à 13 m
CognassiersCognassiers BA29Libre; basse-tige60 cm3 à 4 m
MûriersMorus AlbaLibre; haute-tige2 m7 à 8 m
NashisKirchensaller (Semis)

Farold
Libre; demi-tige

Libre; basse-tige
1-1,5 m

60 cm
5 à 6 m

4 à 5 m
NéfliersCognassiers BA29Libre; basse-tige60 cm3 à 4 m
PêchersMonclar (Semis)

St Julien
Libre; gobelet ou dirigée

Libre; gobelet ou dirigée
70 cm

70 cm
4 à 5 m

3 à 4 m
Plaqueminiers (Kakis)Diospyros Lotus (Semis)Libre; demi-tige1-1,5 m5 à 7 m
PoiriersKirchensaller (Semis)

Farold

Cognassier BA29
Libre; haute-tige

Libre; basse-tige

Libre; fuseau ou dirigée
1,5-2 m

60 cm

50 cm
7 à 8 m

4 à 5 m

3 à 4 m
PommiersBittenfelder (Semis)

MM106

M26
Libre; haute-tige

Libre; demi-tige

Libre; fuseau ou dirigée
1,5-2 m

1-1,5 m

50 cm
7 à 8 m

5 à 6 m

3 à 4 m
PruniersMyrobolan (Semis)Libre; haute-tige1,5-2 m6 à 8 m
 

2 – Le trou

Dans un sol ressuyé, faire un trou adapté au sujet à planter, d’environ 50 cm de diamètre et de profondeur, afin que les racines y entrent aisément. Avec une fourche bêche, ameublir les côtés et le fond du trou. Garder séparer la terre de surface de celle du fond. Placer votre arbre de façon à ce que le milieu du collet (entre les racines et le point de greffe) arrive au même niveau que le sol. Replacer la terre du fond en dessous et la terre de surface au dessus, tout en disposant soigneusement les racines sans les plier. 

3 – Le pralinage

Il est préférable de réaliser un pralinage des racines avant de mettre en terre. Cette opération sera favorable pour la reprise. Mélanger 3 volumes de terre argileuse à 1 volume de bouse de vache fraîche, ajouter de l’eau, puis mélanger jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte à crêpes. Plongez-y les racines avant de disposer votre arbre dans son trou de plantation. 

4 – La protection 

Au besoin, ajouter un tuteur en prenant soin de ne pas abîmer les racines, ainsi il permettra de maintenir le scion les premières années. Si votre verger n’est pas clôturer, pensez à protéger vos arbres des animaux qui pourraient causer des dégâts avec une gaine de protection ou un tube grillagé.

Pensez à retirer les étiquettes de vos arbres pour ne pas les étrangler une fois qu’ils auront grandi. N’hésitez pas à réaliser un plan de verger afin de pouvoir identifier aisément vos variétés ainsi que leurs dates de plantation.

5 – La taille de formation

La taille de formation est très importante lors des premières années de développement de votre jeune arbre. Elle a pour but de lui faire acquérir progressivement, la forme définitive qui aura été fixée. Deux formes peuvent être adoptées. Ce choix dépendra directement de votre mode de culture ou de votre conception du végétal. Les schémas ci-dessous vous permettrons de mieux visualiser cette étape.

Taille de formation en axe central - Exemple du pommier
Taille de formation en gobelet - exemple du pêcher
  • Taille de formation en axe central (Exemple du pommier) :

Cette taille n’est pas indispensable mais elle permettra de définir une hauteur pour faciliter la récolte, l’entretien ou simplement par choix esthétique. Cela donnera à votre arbre un port naturel, avec un axe central autour duquel seront répartis de manières équilibrée, 3 à 4 branches latérales. Recommandée particulièrement pour le poirier, le châtaignier, le plaqueminier (kaki) et le cerisier. Elle peut-être adoptée pour le pommier et le prunier. 

(a) – Votre scion planté, en ayant préalablement pris en compte les bonnes pratiques listées ci-dessus.

(b) – À la suite de la plantation, rabattre votre plant suivant la hauteur de tronc conseillée dans le tableau ci-dessus. Une coupe en biseau sera réalisée au dessus d’un beau bourgeon. Le développement des premières charpentières se fera dans les 40 cm sous cette coupe. Il se peut que quelques branches soient déjà formées, si elles sont bien placées conservez-les, sinon supprimez-les. 

(c) – Au printemps, vous aurez la possibilité de redresser une jeune pousse terminale en la palissant contre le tronc (ébourgeonner 5 à 10 cm au-dessus pour pouvoir attacher). Celle-ci formera l’axe. Des branches latérales pourrons être sélectionnées en hiver, 1 an après la plantation. Il est préférable qu’elles soient bien réparties autour de l’axe et espacées de quelques centimètres. Les branches qui se croisent, qui se frottent ou qui poussent à l’intérieur de votre structure pourront être supprimées. De plus, les rejets sous le porte-greffe ou trop bas sur le tronc seront également éliminés.

  • Taille de formation en gobelet (Exemple du pêcher) :

Cette taille consiste à ouvrir le port de votre arbre en lui retirant son axe. Nous recommandons cette forme, particulièrement pour le pêcher. Cela vous facilitera son entretien et ainsi permettra de gagner en espérance de vie et en productivité. Vous pouvez également la pratiquer sur le pommier et le prunier.

(a) – Votre scion planté, en ayant préalablement pris en compte les bonnes pratiques listés ci-dessus.

(b) – À la suite de la plantation, rabattre votre plant à 70 ou 80 cm du sol. Une coupe en biseau sera réalisée au dessus d’une belle branche déjà formée. Conservez 3 à 4 branches latérales réparties de manière équilibrée en dessous de votre coupe et espacés de quelques centimètres.

(c) – 1 an après la plantation, en hiver, vous pourrez supprimer les branches qui se croisent, se frottent ou poussent à l’intérieur de votre structure. De plus, les rejets sous le porte-greffe ou trop bas sur le tronc pourront également être éliminés. Le pêcher fructifie sur le bois de l’année, n’hésitez pas à supprimer 1/3 voir 1/2 de ces branches afin de favoriser la pousse de jeunes rameaux.

6 – La taille d’entretien

 Voir nos conseils sur notre page entretien.